Cancer et Activité Physique Adaptée, l’étude PASAPAS

PASAPAS signifie « Programme pour une Alimentation Saine et une Activité Physique Adaptée pour les patientes atteintes d’un cancer du Sein ».

L’étude a évalué de manière scientifique la faisabilité et l’impact médico-économique de la mise en place d’une intervention nutritionnelle, chez des femmes atteintes d’un cancer du sein sous chimiothérapie adjuvante ( chimiothérapie administrée à l’issue d’une chirurgie, pour prévenir le risque de rechute en détruisant les cellules cancéreuses qui n’auraient pas été retirées ).

L’objectif de l’étude était de permettre de voir si lors d’un suivi en chimiothérapie adjuvante, il est possible de suivre un programme d’Activité Physique Adaptée et un régime nutritionnel et également de connaître son coût.

L’effet bénéfique d’une intervention en Activité Physique Adaptée, pour les patients atteints de cancer grâce à cette étude (et de nombreuses autres), est de plus en plus évident.

L’analyse a portée sur les 34 premières patientes incluses dans l’étude PASAPAS et ayant terminé les 6 premiers mois de l’étude. Le coût moyen des conseils seuls est de 122 € par patiente et le coût moyen de 6 mois d’intervention d’APA est de 466 € par patiente.

Les bénéfices significatifs de l’Activité Physique montrent qu’il devient de plus en plus urgent d’implanter des programmes d’AP au cœur des soins de supports en oncologie en France.

De nouvelles recherches aident à déterminer l’efficacité de la fréquence, de l’intensité et du type d’activité à prescrire. Cela permettrait de connaître les stratégies les plus efficaces. Notamment celle de Charlène VILLARON qui a permis de montrer que l’activité physique adaptée était bénéfique pour des populations très spécifiques, que l’activité physique pilotée à distance via de nouvelles technologies est une réelle alternative aux programmes supervisés . Tout cela doit cependant prendre en compte la personnalité, l’âge et le lieu de prise en charge.

L’étude PASAPAS a été approuvée par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé le 7 mars 2011 et par le Comité de Revue des Etudes Cliniques interne au CLB le 7 avril 2011. Elle a été financée par l’Institut National du Cancer (INCa), le comité du Rhône de la Ligue contre le 77 Cancer, la Fondation De France (FDF), et le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA).

Vous pouvez retrouver l’étude PASAPAS en vous dirigeant sur ce lien et en utilisant le numéro d’identification : NCT01331772.

Bibliographie :

Pour plus d’informations n’hésitez pas à lire :

N'hésitez pas à partager si vous avez aimé !
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *