Huile essentielle de Giroflier ou Eugenia caryophyllus

Aujourd’hui, toujours dans le thème des fêtes de fin d’année, bien qu’elles soient passées, je vous propose la présentation de l’huile essentielle de Giroflier ou Eugenia caryophyllus. J’ai ce souvenir d’oranges décorées avec les petits clous lorsque j’étais enfant, et qui laissaient dans la maison une odeur caractéristique des fêtes de fin d’année.


Un peu d’histoire :

Apicius consacre les épices dans le livre « De re coquinaria » ou « de l’Art Culinaire », paru au IIIème ou IVème siècle, ouvrage dans lequel les clous de girofle sont intégrés dans la liste des épices indispensables dans une maison. Le commerce des clous de girofle ne s’est réellement développé dans les régions méditerranéennes qu’entre le IVème et le VIIème siècle, grâce aux Arabes qui les importent. Au XVIème siècle, les Portugais, débarqués aux îles Moluques, tentent d’en organiser seuls le commerce. Au siècle suivant, les Hollandais prennent le relais. Les clous de girofle sont introduits en terre française à partir du XVIIIème siècle sur l’île Maurice puis en Guyane et à Madagascar, à l’initiative de l’agronome Pierre Poivre, qui organisa des expéditions sur les îles Moluques pour importer des plants et ensuite adapter leur culture.

Le nom latin du Clou de Girofle : Eugenia caryophillus fait référence à sainte eugénie patronne des sages femmes. Pour la petite anecdote, eugénie signifie ‘bien née’. De nos jours l’huile essentielle de clou de girofle est utilisée dans les maternités allemandes pour accompagner voir déclencher l’accouchement. En plus d’avoir un rôle antalgique et anesthésiant (bien connu des dentistes), elle favorise les contractions utérines.

Pixabay

Un peu de botanique :

Le giroflier est originaire des îles Moluques (archipel à l’est de l’Indonésie) et le principal pays producteur est encore l’Indonésie, qui produit des clous de girofle de qualité supérieure. La Tanzanie produit également des  clous de girofle de bonne qualité (notamment pour son huile essentielle). Le giroflier est également cultivé à Madagascar, sur l’île de la Réunion et l’île Maurice, aux Antilles, en Inde, au Sri Lanka, en Malaisie, au Gabon…

 Le giroflier (Syzygium aromaticum ou Eugenia caryophyllata), un arbre tropical de la famille des Myrtacées. C’est un arbre ornemental qui peut atteindre 15 à 20 mètres de hauteur. Il se caractérise par des feuilles persistantes, ovales et coriaces. Les fleurs à quatre pétales blanc rosé s’épanouissent au printemps ou en été selon le climat. La floraison a lieu de septembre à mars. Lorsque les fleurs s’épanouissent, elles forment une petite cloche de couleur rouge avec de nombreuses étamines. Son fruit comestible, est une baie allongée rouge foncé et qui contient 1 à 2 graines. La première récolte n’est possible qu’après 6 à 8 ans de croissance et les meilleurs rendements sont obtenus au bout de 25 ans. Le giroflier peut être productif jusqu’à 50 ans voire plus,  et est capable de vivre plus de 300 ans.

Les clous de girofle sont les boutons floraux séchés et encore fermés du giroflier Les boutons floraux du giroflier sont en forme de clous, d’où leur appellation. Les fleurs sont cueillies, manuellement, lorsque les boutons, encore fermés, deviennent légèrement rouges. Ils sont alors « dégriffés » : on sépare les boutons de leur pédicelle (queue de la fleur) dont on extrait de l’huile essentielle, puis on les sèche. Ils deviennent alors l’épice de couleur brun foncé que l’on connaît.

Concernant l’huile essentielle :  

Elle est constituée principalement Phénols aromatiques (eugénol) et d’Esters (eugényle). Elle est dermocaustique (créé des irritations sur la peau voir des brûlures!!) ainsi il est obligatoire de toujours la diluer, elle est interdite aux enfants de moins de 6 ans et aux femmes enceintes et allaitantes (selon le livre l’aromathérapie de Dominique Baudoux)

Propriétés :

L’huile essentielle de Clou de Girofle est antibactérienne, antifongique, antiparasitaire (acaricide). Elle est également anti-infectieuse.

Le clou de girofle est utile dans les troubles digestifs style crampes d’estomac. Les aphtes, gingivites, ou abcès dentaires sont une autre indication de cette huile essentielle (la préférée des dentistes).

Attention :

  • risque d’irritation => ne pas utiliser pure
  • toujours diluer l’huile essentielle sans dépasser 10% car elle est dermocaustique
  • ne pas utiliser chez l’enfant de moins de 5 ans
  • ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante
  • allergies connue au Giroflier
  • ulcères gastrique ou duodénal

Et afin de tout récapituler dans une petite infographie, je vous propose cette fiche, n’hésitez pas à commenter, et me dire ce que vous en penser, et également quelles huiles essentielles vous souhaitez que je vous présente de cette manière là :

! ATTENTION ! Je ne suis aucunement responsable quant à l’utilisation que vous faites des huiles essentielles. Les recettes du blog sont à titre informatif. Il est conseillé d’en parler avec son médecin / pharmacien avant d’utiliser un traitement aux huiles essentielles.


N'hésitez pas à partager si vous avez aimé !
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *