Mes premiers pas avec les huiles essentielles

Les huiles essentielles, beaucoup de gens en ont déjà entendu parlé. Mais les connaissez vous vraiment? Connaissez-vous les risques (car il y en a), les propriétés, leurs familles biochimiques, leurs attributs, la façon de les utiliser ou encore la manière de transformer une plante en huile essentielle ou en essence?

C’est ce que je souhaite faire aujourd’hui. Je vais tenter d’être la plus concise et la plus intelligible possible, n’hésitez pas a me dire si vous avez des questions.

Tout d’abord qu’est-ce qu’une huile essentielle (HE)?

Une huile essentielle est un produit volatil et parfumé composé de molécules sécrétée par des plantes aromatiques. Comme elles sont volatile, il est nécessaire de les conserver correctement. Une huile essentielle est une sécrétion naturelle de la plante que l’on retrouve dans : la feuille, l’écorce, la fleur ou le rhizome.

Une huile essentielle est précieuse et parfois chère , pourquoi? Voici un petit tableau pour le comprendre un peu mieux.

Nom FrançaisLavandesauge sclaréeRose de DamasThym à thymolYlang YlangFleur d'oranger (Néroli)
Nom LatinLavandula angustifolia ssp. angustifoliaSalvia sclareaRosa DamascenaThymus Vulgaris à ThymolCananga odorata totumCitrus aurantium var. amara
Production en kg d'huile essentielle, pour 100Kg de plante2,9kg1,8kg0.5Kg (soit à peu près 30 roses pour produire 500g d'Huile essentielle)0,2kg0,1kg0,1kg

Afin d’éviter des abus ou effets secondaires, il est fondamental de connaître la famille botanique précise de l’huile que vous souhaitez acquérir. Pour cela il est indispensable de suivre la dénomination scientifique latine.

Ainsi lors de l’achat d’une huile essentielle vérifiez si toutes ces indications sont notées :

  • Espèce botanique précise
  • Partie de la plante distillée
  • Origine géographique
  • Mode de culture : bio, sauvage,..

Les familles bio chimiques

Chaque huile essentielle contient de nombreuses molécules. Celles ci sont parfois toxiques pour la peau, le foie, ou le réseau neuronal. Afin d’avoir une vue d’ensemble de ces toxicités, je vous propose de découvrir les principales familles biochimiques des huiles essentielles :

phénols aromatiques, alcool terpéniques ou monoterpénols, alcool sesquiterpéniques ou sesquiterpénols et diterpénols, aldéhydes aromatiques, aldéhydes terpéniques, cétones terpéniques, oxydes terpéniques, phénols méthyl éthers, les esters, les terpènes ou monoterpènes, les sesquiterpènes, les lactones, les coumarines, les phtalides, les comploséss azotés, les composés soufrés.

A première vue, ils semblent bien indigestes, mais je trouve important de prendre le temps de les connaître et de les différencier afin de pouvoir utiliser les huiles essentielles en toute sécurité. Pour se faire, voici un petit résumé du livre l’Aromathérapie de Dominique Baudoux que j’ai créé rien que pour vous (et vous pouvez la télécharger et la garder à portée de main) :

 

 

 

 

 

 

 

Comment fabrique t on une Huile essentielle?

Il est possible en premier lieu d’utiliser l’expression mécanique à froid.

Il s’agit de la plus simple technique à mettre en place, mais aussi de la plus limitée car elle ne concerne que les agrumes. Avec cette méthode, nous récoltons l' »essence » du fruit et non une « huile essentielle ». L’expression mécanique consiste à briser mécaniquement les « poches à essence des zestes frais d’agrumes » pour en recueillir l’essence. Comme il n’y a pas de modification chimique ou de solvant, le résultat obtenu est une essence et non une huile essentielle.

La deuxième technique est la distillation par entraînement à la vapeur d’eau.

Il s’agit d’un procédé utilisant une chaudière à vapeur et un alambic. Elle permet l’extraction par la vapeur d’eau de l’huile essentielle et de l’hydrolat. La majorité des huiles essentielles sont obtenues par cette technique sans détartrant chimique et à basse pression. Le procédé consiste à faire traverser une cuve remplie de plantes aromatiques par la vapeur d’eau. A la sortie de la cuve, la vapeur d’eau enrichie en huile essentielle traverse un serpentin où elle se condense. A la sortie, un essentier recueille l’huile essentielle et l’hydrolat.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager à vos amis, vous pouvez également commenter et me dire qu’elle huile essentielle vous souhaitez me voir détailler dans les prochaines semaines.

N'hésitez pas à partager si vous avez aimé !
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *